L’histoire du domaine

 L’histoire du domaine

Le Domaine CHEVALIER, constitué par Émile DUBOIS en 1850,
a eu grâce à lui les honneurs de plusieurs Concours Agricoles
et Expositions Universelles de l’époque.

Repris par sa fille Marcelle et son gendre Emile Chevalier après la crise du phylloxéra et la guerre 14-18,  ce dernier remet parfaitement l’exploitation en état. Son fils Georges, aussi consciencieux et méticuleux que son père, étend et valorise le domaine qui ne compte alors que 3 hectares.

Georges CHEVALIER, par amour de son métier, produit des vins remarquables. En 1959, il décide la mise en bouteilles de la totalité de la récolte. Démarche positive puisque, depuis 1969, toutes les récoltes sont vendues intégralement en bouteilles. Son fils Claude rejoint l’exploitation en 1975 et donne beaucoup de son temps au commerce des vins. Le domaine compte alors onze hectares.

En 1994, Claude CHEVALIER reprend, à lui seul, la vinification des vins du domaine. En 1998, il décide de revoir les méthodes de travail à la vigne, tels que les fumures, l’ébourgeonnage, la maîtrise des rendements. Et c’est à partir de 2000 que Claude change les méthodes de vinification (sélection de fûts neufs, durée de cuvaison et d’élevage, filtration…) toujours dans le souci d’une amélioration constante de la qualité de ses vins.

 L’histoire du domaine

C’est alors avec plaisir que Claude est rejoint par 3 de ses filles, Julie, Chloé et Anaïs.

En 2005, le domaine compte quatorze hectares.

En 2008, après un BTS Viticulture-Œnologie obtenu à Beaune, Chloé reprend en main la partie vigne et vin, avec l’intention de marquer d’une nouvelle ère le domaine Chevalier. Un œil neuf et féminin, mais pas le seul. En effet, Chloé rejoint Julie qui, diplômée de l’école de Commerce de Reims, travaille depuis de nombreuses années, à faire-valoir les vins du domaine aussi bien au niveau national qu’international.

En 2012, elles sont rejointes par Anaïs, en charge du service administratif et comptable, et qui accueille, avec plaisir, la clientèle particulière du domaine.

La nouvelle génération en place, le domaine continu, comme en 1850, d’être reconnu
auprès des dégustateurs professionnels des revues spécialisées.

(Bourgogne Aujourd’hui, Revue Gault Millau, Revue du Vin de France, Wine Advocate, Decanter…).

Claude Chevalier

 

Tout en gardant, bien sûr, l’esprit des vins du domaine Chevalier et le respect
du terroir si chers à nos cœurs bourguignons et aux vôtres.

Julie, Chloé, Anaïs et Claude CHEVALIER

 

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour s'opposer à ce dépôt vous pouvez cliquer ici.    X